London is still calling

I miss London. C’est vraiment très prétentieux de ma part je sais – surtout exprimé en anglais -, mais peu importe, I miss London. Spécialement ce week-end à vrai dire, avec la diffusion des CÉSAR, OSCARS, et autres bazars (je l’ai cherchée longtemps celle-ci). J’insiste sur ce week-end en particulier car pour les derniers GOLDEN GLOBES, je me revois allongée sur le canapé de "mon appartement" à Londres, à siroter un bon verre de vin devant mon ordi tout en encourageant Leo (oui, je fais partie de la #TeamLeo). Alors que ce soir, c’est du canapé de ma chère maman que je regarderai la 39ème cérémonie des César, une tisane à la main et aucun snack pour me consoler. 
Je ne suis pas du genre à faire des pronostics mais si je devais donner mon avis, je dirais que Guillaume Galienne, 9 Mois Ferme et La Vie d’Adèle ont de grandes chances de dominer la cérémonie. Mon petit doit me dit aussi que Catherine Deneuve devrait monter sur scène pour recevoir un prix…
Ce qui m’inquiète en revanche, c’est la façon dont cette 39ème cérémonie risque de se dérouler. Entre mauvaises blagues et mauvaises…robes, j’hésite entre le rire et les larmes. Je vais tout de même tenter de ne pas être trop médisante et d’apprécier la soirée. Mais je compte bien garder mes forces et mon énergie pour rester éveillée toute la nuit de dimanche et regarder les OSCARS. I mean, come on guys, Ellen Degeneres is gonna kill it !
Quant au César d’honneur décerné à la jolie Scarlettt Johansson, serait-il mal venu de ma part de penser que ce prix n’est que l’écho de sa récente relation avec un petit Frenchy ? Sachant que l’un de ses rôles les plus récents était celui d’une bombe fana de comédies romantiques dans le surestimé DON JON ? Le cinéma français peut parfois être tellement prévisible… Au moins à Londres je pouvais me consoler avec des barres chocolatées inexistantes en France. Et pour quelqu’un qui n’aime pas beaucoup le chocolat, ce petit quelque chose n’a pas de prix.
Fotor022819401
*BONUS TRACK : I follow Rivers, by Lykke Li

Chaudes larmes et grand écran

Je pleure souvent au cinéma, devant ma télé ou mon ordi. Devant un film, une série, le journal télé… Tout le temps en fait. Mais jamais pour les mêmes raisons. Je n’ai pas pleuré pendant le mariage de ma soeur, un jour pourtant très émouvant. Mais j’ai pleuré en apprenant la mort de  James Gandolfini, alors que je n’ai jamais vu un épisode des Sopranos de ma vie.
Jeudi soir j’ai eu le privilège de découvrir un documentaire baptisé LA COUR DE BABEL, invitée par mon cinéma UGC pour assister à une séance spéciale permettant de décerner – ou non -, le fameux  LABEL des Spectateurs UGC. Une expérience plutôt enrichissante qui permet aux simples spectateurs que nous sommes d’entrer dans la peau des critiques qui régissent le monde du cinéma. 
Alors que certains ont eu la chance de découvrir et noter des films comme 9 Mois Ferme, Populaire ou bien encore Trus Grit, je suis moi tombée sur un documentaire certes émouvant, mais un peu long. Un film qui suit le quotidien d’enfants immigrés dans une classe d’accueil parisienne. Quelques séquences touchantes par leur réalisme, des comédiens malgré eux dont les témoignages bouleversent… J’admets avoir eu un premier avis assez mitigé, trouvant le film un peu brouillon, mais j’ai fini par comprendre que ce réalisme, cet aspect brut, étant tout simplement l’essence du film. Il n’y a que les idiots qui ne changent pas d’avis. Bref, un bon moment et je renouvellerai sans aucun doute l’expérience du LABEL des Spectateurs UGC. Histoire de verser un peu plus de larmes.

*BONUS TRACK : Say Something, by A Great Big World

Insta, Pola, Pix… What ?

Le truce cool lorsqu’on est "temporairement sans activité" (ou au chôm-chôm comme on dit), c’est qu’on peut se trouver de nouveaux passe-temps. Dans mon cas si j’avais été dans un état normal, j’aurais foncé dans le cinéma le plus proche de chez moi pour enchainer autant de films possibles (mais de façon raisonnable, en me limitant à 3 séances par jour voyons). Malheureusement trop malade pour espérer sortir de mon lit, je me suis donc remise à "bloguer" et  à chercher les sujets sympas sur lesquels je pourrais papoter.
 Et puis je me suis intéressée à la photo, et grâce à mon amie Laura qui m’a offert un sublime cadeau de Noël, j’ai découvert POLABOX, cette petite application toute bête qui permet d’imprimer des photos prises avec son téléphone sous formats Polaroïd en les accompagnant de petites notes. Et j’ai eu le plaisir de recevoir ce matin mon premier paquet, et voilà ce que ça donne :

1493130_10151782923528414_164604522_n

Le gros kiffe du jour qu’il me tarde de recommencer ! Surtout avec mon nouvel appareil ^^ Alors voilà, de nombreuses photos et phases de tests risquent d’arriver, jusqu’à bien-sûr la reprise d’une  "vraie" activité ;-)
Qui a dit que NOËL était fini ?

*BONUS TRACK : Come back to me, by HollySiz

HAIM comme on les aime

Samedi 30 Novembre 2013, j’ai eu le plaisir de voir HAIM en concert à la Gaité Lyrique. Et ces trois californiennes sur scène, je peux vous dire que c’est vraiment quelque chose ! De Forever à Honey & I, chaque morceau a été joué avec une intensité folle. Y’à pas à dire, ces filles sont vraiment géniales, extrêmement généreuses sur scènes. Et elles reviennent à Paris en Mars alors n’hésitez pas ;-)
1474522_10151719252043414_757445132_n
Un concert qui m’a également permis de découvrir SAINT RAYMOND, petit groupe pop-rock indé dont on risque d’entendre parler bientôt… Ma prochaine mission : les revoir à Londres !
It felt great, it felt right, oh
But I fumbled him when I came down to the wire

*BONUS TRACK : Everything she wants, by Saint Raymond 

Ôôôô Canadaaa

Impossible de ne pas chanter "Let’s go to the mall" en entrant dans un centre commercial, ils ont dû nous détester à Montréal. Mais aucun problème, nous on a adoré ! Bon certes le voyage avait mal commencé : vol avec 2h de retard (quelle idée de voyager un 14 Juillet), coincée à l’immigration en arrivant là-bas, et gros incendie pour notre première balade dans les rues de Mont Royal… Je persiste, rien de tout cela n’était ma faute, promis ! Rien à voir non plus avec la promesse de Magali de ne plus partir en vacances avec moi…

Fotor0817222538Fotor0817222920

Après une courte semaine à Montréal, j’ai surtout retenu : les pingouins du Biodome, les bières et les burgers de Mange-Moi, les centres commerciaux sans fin, et les conducteurs fous. Ah oui si vous allez à Montréal, vous devez absolument tester les salles de ciné ! Mon dos se souvient encore des fauteuils individuels et des allées assez larges pour se balancer sans déranger personne, et mon appétit des snacks proposés. Note aux exploitants français : finis les pop corn, place aux hots dogs, nachos et cupcakes ! Aucun doute, déguster des pop corn allongée dans mon siège devant White House Down (Channing Tatum, Jamie Foxx), c’était un souvenir assez mémorable.
Conclusion : Montréal, c’est top ! Alors vais-je tenter l’aventure ? J’y réfléchis encore ! L’ouverture des dossiers des prochains PVT* a lieu en novembre, il me reste donc quelques semaines de reflexion. Any advice ?
*PVT : Permis Vacances Travail

*BONUS TRACK : Holy Grail, by Jay Z ft JT